Sapiens, SEO et Machine Learning

S
Formation Data SEO Labs

Le machine learning est en train de se faire une place de choix dans le monde du SEO.

Chez les moteurs de recherches, il est entre autres utilisé pour améliorer le classement des pages et lutter contre le spam.

Chez certains professionnels du SEO qui ont appris à le dompter, il devient une arme redoutable et indétectable pour automatiser des tâches et garder une certaine longueur d’avance.

Le jeu du chat et de la souris continue mais les règles ont changées et cela n’est pas sans rappeler une histoire vieille de quelques années (2,8 millions pour être exact). Je vous partage ici ma réflexion sur la montée en puissance de l’IA dans le SEO.

Sapiens Engine Optimization

strategie seo machine learning
« Je vais démonter la SERP avec mon contenu de 500 mots » – Une scène de 2001, l’Odyssée de l’espace. [Metro Goldwyn Mayer]
Issus d’un genre antérieur de singe, les premiers humains sont apparus en Afrique de l’Est 2,8 millions d’années avant GC (Google Company).

Quelques 800 000 années plus tard, une partie d’entre eux quittaient leur foyer d’origine pour traverser et coloniser l’Europe, l’Afrique du Nord et l’Asie.

sapiens yuval noah harari
En mêlant histoire et science, ce livre a littéralement changé ma perception du monde

Les nouveaux environnements qu’ils rencontrèrent forcèrent chaque peuple à s’adapter et à évoluer. Ces évolutions donnèrent naissance à plusieurs espèces d’humains différentes comme le Neandertal en Europe et en Asie Occidentale ou l’Homo Erectus, que l’on retrouvait davantage en Asie.

Une croyance commune est de penser que l’évolution a été linéaire : l‘Homo ergaster aurait engendré l’Homo erectus, lui-même ayant engendré l’Homme de Neandertal qui lui-même mène à nous. Le problème avec cette vision, est qu’elle donne l’impression que la Terre n’aurait été habitée que par un seul type d’humain à la fois, faisant des espèces antérieures des « modèles » plus anciens de nous-mêmes.

Dans son excellent Sapiens : Une brève histoire de l’humanité, Yuval Noah Harari revient sur une partie de l’Histoire assez surprenante : il y a encore 100 000 ans, au moins 6 espèces d’hommes habitaient la Terre EN MÊME TEMPS ! Aujourd’hui, il ne reste que nous, homo sapiens.

Mais alors pourquoi les autres espèces humaines se sont-elles éteintes ? Il existe plusieurs théories mais une en particulier fait office de consensus scientifique et vous allez voir qu’elle est tout à fait moderne.

Du silex au machine learning

machine learning seo
Arrivée du machine learning dans le SEO – Une scène de 2001, l’Odyssée de l’espace. [Metro Goldwyn Mayer]
L’hypothèse la plus répandue chez les chercheurs est qu’une mutation génétique ait accidentellement changé le câblage du cerveau des sapiens.

Ah, la nature…

Cette « re-programmation » du cerveau aurait alors révolutionné les capacités cognitives de nos ancêtres sapiens, apportant de nouvelles façons de penser, de communiquer et d’apprendre, faisant d’eux les « Hommes augmentés » d’hier. Tous les ingrédients nécessaires pour dominer les autres espèces restées plus primitives.

L’histoire se répète t-elle ?

Comme les homo sapiens, quelques 70 000 ans plus tôt, l’informatique est en train de vivre à l’heure actuelle une révolution… cognitive. Ce bouleversement est en grande partie du à l’alignement de plusieurs planètes :

  • L’ère du big data qui a amené de nouvelles opportunités de stockage et de traitement des bases de données, quelles que soient leurs tailles
  • L’augmentation des sources de données : réseaux sociaux, objets connectés, open data, etc.
  • Les puissances de calcul offertes par le hardware moderne (notamment GPU et TPU) dont le prix a tendance à baisser au fil des années (voir la Loi de Moore)
  • La démocratisation des frameworks comme TensorFlow, Keras, Scikit-Learn, XGBoost, mlr, etc, qui facilitent l’utilisation d’algorithmes de machine learning / deep learning

Les opportunités sont là, à portée de main, encore faut-il être en mesure de les voir et de les appliquer. Mais l’IA n’est pas magique, c’est un outil au même titre qu’un silex. Cependant cet outil est capable d’apprendre et de restituer des variations de ce qu’il a appris et c’est là tout l’intérêt que j’y trouve pour le SEO.

Face à l’IA, sommes-nous les futurs Néandertaliens (☠) ?

Le « scénario Terminator » est très apprécié des médias et des personnes qui ont une image erronée de l’intelligence artificielle. On lui prête des capacités farfelues et pleine de préjugés que nous avons reçus de la science… fiction.

intelligence artificielle miroirs de nos vies
Intelligences Artificielles: Miroirs de nos vies, un roman graphique sur le thème de l’IA

Dans Intelligences artificielles: Miroirs de nos vies, un roman graphique rempli d’esprit critique, de bon sens et d’enseignements sur ce qu’est réellement une I.A, l’un des personnages explique que « l’IA ne pense pas, ne produit pas de sens, sauf par accident : le sens n’existe que pour nous. Il apparait quand il y a un observateur. »

Ce qu’est réellement une IA aujourd’hui ? Un ensemble de matrices et de formules mathématiques qui lui permettent de répondre à un problème précis que nous lui avons appris à résoudre. L’IA est donc par nature, spécialisée. Nous sommes en effet assez loin du Schwarzy tueur à pupille rouge capable de voyager dans le temps, de se rendre compte qu’il est à poil, de trouver des vêtements, de s’habiller, de conduire une moto, d’utiliser un pistolet, etc…

Pour autant, sans entrer dans le scénario catastrophe, il ne faut pas nier que l’IA a déjà commencé à changer de nombreux secteurs d’activités (économie, justice, supply chain, marketing, ressources humaines, etc.) et comme beaucoup de métiers, le SEO devrait lui aussi se voir (en partie ?) robotisé.

Comme je l’expliquais dans l’article, Data Science SEO : une brève histoire de mon avenir, il existe à l’heure actuelle déjà plein de cas d’usages dans lesquels le machine learning permet d’assister les SEO sur des tâches intellectuelles et il en reste davantage à inventer.

Au même titre qu’un médecin peut aujourd’hui étendre ses capacités avec IBM Watson Health (des solutions d’IA créées par IBM pour les professionnels de la santé) pour détecter des pathologies ou trouver le meilleur traitement à un patient, le professionnel du SEO peut s’appuyer sur des solutions de machine learning pour trouver la meilleure stratégie de visibilité pour son site. C’est d’ailleurs l’un des modules de la formation DATA SEO LABS de Niveau 1.

Face à l’IA, sommes-nous les futurs Néandertaliens ? Et si la question était plutôt celle des perspectives offertes par la collaboration homme / machine ?

L’IA ne serait-elle pas en train de créer des « supers SEO » ? 

Des personnes capables d’utiliser l’IA (le machine learning, le deep learning), c’est à dire de trouver les bonnes données à exploiter et d’utiliser toute la puissance des algorithmes pour gagner du temps et s’affranchir des tâches répétitives.

J’espère que cet article vous aura apporté quelques éclairages et surtout donné l’envie de creuser le sujet passionnant de l’IA !

N’hésitez pas à partager votre point de vue en commentaire et à relayer cet article s’il vous a plu. Pour aller plus loin, je vous invite à écouter mon podcast LE CYCLE DES IA consacré à l’influence du machine learning sur le classement des pages de résultats Google.

A propos de l'auteur

Rémi Bacha

Passionné de SEO et Data Science. Cofondateur des formations DATA SEO LABS et créateur du podcast LE CYCLE DES IA

3 Commentaires

Articles récents

Rémi Bacha

Passionné de SEO et Data Science. Cofondateur des formations DATA SEO LABS et créateur du podcast LE CYCLE DES IA

Restons en contact

RDV sur les réseaux sociaux pour discuter et être informé de mes prochains articles :